le plus sçavant des oyseaulx

Archives par mois

Liens

liens

études sçavantes

Réponses aux objections

Lundi 18 Mai 2009.

« nous sommes intensément obstinés et l’infini est notre allié. »

la Ronde infinie des Obstinés au Louvre, 16 mai 2009

    Après la Bibliothèque Nationale, le Louvre « accueille » la Ronde infinie, à l'occasion de la « Nuit des Musées », le samedi 16 mai 2009, de dix-neuf heures à minuit. Reflets d'ambiance.

    MM. les Représentants de la Direction des Musées Nationaux, comme dirait M. Molinié, « c'est pas nous, les casseurs, c'est Sarko et ses amis . . . »


oyseaulx | 18 h 17 | Rubrique : Réponses aux objections | Lu 3079 fois

Article précédent | Article suivant
Répondre à cet article

Commentaires

hm

Ritoyenne

19/05/09 à 15:50

Deux choses m'étonnent :

1/ Que les organisateurs / instigateurs / participants de cet évènement n'aient pas encore décidé de passer aux choses sérieuses. Tourner en rond sur les places publiques : ça ne sert à rien. Au mieux on rencontre des gens, qui comme nous tournent en rond, et dans l'idéal on "sensibilise" quelques passants qui n'étaient pas au courant (et qui de toute façon en ont rien à foutre tant que ça ne les concerne pas, et répondre à ça : l'éducation concerne tout le monde, c'est illusoire. Ce qui concerne tout le monde c'est la télévision, la nourriture, le transport, les flux).

Tourner en rond sur le périph, sur la place de l'étoile, ou dans les rues de Paris : ça aurait des conséquences, et tout le monde se sentirait concerné.


2/ Que M. le président de Paris-IV ne se soit pas encore fait virer. Je ne sais pas quels sont les moyens juridiques et légaux pour évincer ce trublion, mais j'ai entendu dire que ça n'allait pas tarder.


Réponse de l'auteur de l'article.

oyseaulx

19/05/09 à 17:19

    Je suis très touché de l'attention que retiennent mes travaux d'agitation et de propagande, qui, s'ils sont moins fignolés que mes thèmes chinois, me prennent à peu près le double du temps pour les produire. Aussi, je voudrais répondre brièvement aux points soulevés par ton Commentaire.

    D'aucuns, parmi les participants, sont « passés aux choses sérieuses » : 1° en occupant l'Hôtel de Ville le premier mai, initiative qui a causé moult émoi parmi les initiateurs, émoi dont quelques bribes, publiées en interne, ont été heureusement exfiltrées, vraisemblablement avec le consentement de leurs auteurs, et témoignent de dissensions sérieuses ; 2° en occupant, le 7 mai, le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, action qui a été, dans un premier temps, soutenue par l'ensemble des participants de la Ronde, y compris ses initiateurs (qui disposaient de contacts téléphoniques avec les occupants qui n'étaient donc pas des anarchistes sortis de terre comme les Spartes du mythe de Deucalion et Pyrrha dans Hésiode), mais qui a, ensuite, fait l'objet d'un déni sur lequel je me suis exprimé ailleurs (texte disponible si perdu). Cela dit, il serait temps de s'occuper des autoroutes, en effet. Mais nous nous étions déjà occupés du carrefour Monge/Cardinal Lemoine le 7.

    Sur le second point, le ministère peut, semble-t-il, décréter la mise sous tutelle de la fac, ce qui signifie que celle-ci ne sera plus administrée par ses élus (président et les trois conseils), mais par une autorité de fait imposée d'en haut. Ce serait du jamais vu et aurait un retentissement considérable ; il existe évidemment des voies de recours et il est vraisemblable qu'elles seraient exercées (tribunal administratif, Conseil d'Etat). En outre, le but de l'opération étant d'organiser des examens, il faudrait réquisitionner les personnels enseignant et technique, ce qui ne manquerait pas de soulever une vive émotion, car, s'il s'agit de personnels en grève, il faudra les envoyer quérir à leur domicile par la force publique. On imagine déjà une escouade de policiers se présentant au domicile de M. Fichant pour qu'il daigne faire passer les examens. Même oyseaul, on ne lui a pas encore fait le coup. Bref, plein de belles vidéos en perspective et ma verve épistolière va s'en donner à cœur joie. On ne sait pas toujours que le sçavant oyseaul est un habitué des prétoires . . . Bos suetus aratro !

P. S. La menace d'une tutelle semble avoir été vraiment formulée et le Président de Paris IV semble avoir fait l'objet d'une « sommation » d'ouvrir les centres et d'organiser les examens. Les motions soumises aux assemblées générales des 18 et 19 mai auraient donc été dictées par la peur d'une mise sous tutelle. Aux examinateurs et aux personnels techniques de se mettre en grève, maintenant. Au passage, il serait utile de connaître quelle forme revêt cette « sommation », ne serait-ce que pour savoir si elle est valide en la forme.
    Plutôt que de voter sous la menace, la bonne réponse aurait été de laisser faire (le retentissement aurait été mondial), d'exercer les voies de recours et, en attendant, de résister physiquement (là encore, imaginez les titres de la presse mondiale).

Répondre à cet article

Version  RSS 1.0   RSS 2.0 

:: design Palatin par laurent ::