le plus sçavant des oyseaulx

Archives par mois

Liens

liens

études sçavantes

Réponses aux objections

Mardi 18 Janvier 2011.

oyseaulx attaquent

administration, forfaiture et concours truqués : dans les bas-fonds de l'enseignement supérieur, un délicieux fumet de cadavre exquis

Nous reproduisons, avec son autorisation, le document suivant publié par un collègue sur son site privé.

Lettre adressée par l'intéressé à M. le Secrétaire perpétuel de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, le 16 juillet 2010.


    Après plusieurs années d’auxiliariat, j’ai été reçu au C. A. P. E. S., puis, à l’agrégation de lettres classiques en 1990 ; devant le divorce moral qui m’opposait à l’Inspection de ma discipline, je me suis présenté, avec succès, à l’agrégation de philosophie en 1996. A l’issue d’une procédure disciplinaire engagée à mon encontre sur la foi d’une dénonciation calomnieuse, j’ai fait l’objet d’un déplacement d’office en 2007. Depuis cette date, j’alterne de brèves périodes d’activité, des congés médicaux, des périodes de non-affectation et d’autres d’absences irrégulières pour lesquelles je suis privé de mon traitement depuis décembre 2009. Devant cette absence de perspectives, je me suis inscrit au Concours d’admission de l’Ecole nationale des Chartes, pour laquelle j’éprouvais, depuis longtemps, une vieille inclination. Il s’agit du concours qui s’appelle, administrativement, la « section A ». Je pensais aussi que l’obtention du diplôme d’archiviste-paléographe  était susceptible d’apporter un lustre rétrospectif à une thèse commencée, naguère, sous le régime de l’ancien doctorat d’Etat et que des mesures administratives ont privée de toute efficace symbolique au point que le renouvellement de la qualification me fut refusé pour absence de publications. J’ai subi les épreuves écrites au mois de mai et j’ai été déclaré admissible le 17 juin. Je ne savais pas que j’occupais la 11e place, sur 30 admissibles, pour 67 candidats, avec une moyenne de près de 12,5.
    Pour la bonne intelligence de la suite, il faut savoir que l’épreuve orale de Version allemande a lieu avant les autres épreuves orales (pour de simples raisons de salles, l’épreuve de langue ayant lieu dans la bibliothèque de l’Ecole qui sert, ensuite, pour l’épreuve de latin) ; elle a donc eu lieu le mardi 22 juin, en présence de témoins, devant un jury de trois membres (comme aux autres épreuves), l’épreuve suivante, celle d’histoire du moyen âge, étant fixée au jeudi 24, et les trois autres épreuves la semaine suivante, du lundi 28 au mercredi 30 ; jeudi premier juillet était la date initialement prévue pour la publication des résultats, qui a été reportée de huit jours, le jury ayant cependant bien délibéré le premier juillet. Les épreuves ont eu lieu dans la Grande Salle et dans la bibliothèque de l’Ecole, en présence d’un public nombreux formé de candidats et de futurs candidats, auxquels se mêlent parfois élèves et anciens élèves. A l’issue de ma dernière épreuve, qui a eu lieu la veille des délibérations, j’ai eu la surprise de constater, au cours d’un assez long entretien avec une candidate, que la note qui m’avait été attribuée à l’épreuve orale de Version allemande semblait notoire parmi les candidats et, de fait, celle qu’on m’indiquait est bien celle que porte le relevé des résultats. Il n’est pas invraisemblable de supposer qu’en réalité les notes doivent demeurer secrètes jusqu’aux délibérations, de façon à permettre aux jurys des autres matières de former leur jugement en toute indépendance. Cette indiscrétion pourrait donc constituer une irrégularité et fournir matière à contentieux. A l’issue de cette première épreuve, l’on savait donc, mais l’on n’aurait pas dû savoir, que, mon total provisoire s’élevant désormais à 92,5, un écart de seulement 25,5 points me séparait de l’admission, qui aura été à 118. A ce moment-là, il me restait encore quatre épreuves à subir, et il suffisait que j’obtienne deux 6 et deux 7 pour être reçu. Or, de pareilles notes ne sont pas très difficiles à obtenir, même à une épreuve médiocre ; de fait, ai-je failli les obtenir. Mais quelque chose a dû se passer ensuite, avec quoi le report de la date de publication des résultats pourrait n’être pas sans rapport, la raison invoquée étant la non-parution de l’arrêté fixant le nombre de postes mis au concours. Du moins est-il significatif que la date définitivement retenue ait été annoncée aux candidats le lendemain des délibérations. On n’échappe pas à la sombre impression que le jury, présidé par le directeur de l’Ecole, qui dépend de l’administration, et non par une personnalité indépendante, comme un membre de l’Institut, a cédé à des instances ministérielles. Dès lors, le président du jury a « agi en fonctionnaire de l’Etat », plutôt qu’en garant de la scientificité des épreuves. Aussi est-ce sans surprise que j’ai appris que j’étais refusé 21e, à 2,5 points (sur 220) de l’admission (en précisant que les candidats classés 18e, 19e et 20e forment la liste complémentaire.
    On peut sans doute s’interroger sur un professeur de l’enseignement public qui, à cinquante-huit ans, s’essaye à soustraire un poste mis à un concours d’ordinaire réservé à des élèves de classes préparatoires ; je dois aussi reconnaître la perspicacité d’un jury qui semble avoir parfaitement percé à jour une stratégie qui consiste à réussir un concours grâce à des matières plus ou moins accessoires eu égard à son objet particulier. Il reste qu’il s’agit d’un concours national auquel tout citoyen possédant le titre requis peut se porter candidat. Je pense que j’ai été victime d’une intention malveillante et je ne suis pas certain que l'administration y soit étrangère.

Avec l'accord de l'auteur, nous nous réservons de publier, si besoin est, d'autres documents tirés de son site pour démontrer la forfaiture de l'administration ou éclairer le contexte sous-jacent du litige.

oyseaulx | 16 h 41 | Rubrique : Réponses aux objections | Lu 2614 fois

Article précédent | Article suivant
Répondre à cet article

Commentaires

Anthony

25/11/14 à 22:26

Salut Oyseaulx.
Je me suis fait plagier mes axes de recherche de ma thèse par mon sorbonicole ancien directeur de maîtrise. Est-ce que tu peux me contacter au plus vite via mon site.

Répondre à cet article

Version  RSS 1.0   RSS 2.0 

:: design Palatin par laurent ::